[Chronique] L’Affaire Jennifer Jones de Anne Cassidy

Prix du meilleur livre pour adolescents en Angleterre, L’Affaire Jennifer Jones d’Anne Cassidy est arrivé en 2006 tel une petite bombe. Dans ce roman, l’auteure met en avant la psychologie d’un meurtrier à travers un récit tragique.

Que vaut réellement cette histoire ? Découvrons ensemble cette enquête afin de le savoir. 

Le résumé

Alice Tully. 17 ans, jolie, cheveux coupés très court. Étudiante, serveuse dans un bistrot. Et Frankie, toujours là pour elle. Une vie sans histoire. Mais une vie trop lisse, sans passé, sans famille, sans ami. Comme si elle se cachait. Comme si un secret indicible la traquait…

Source : Livraddict

Mon avis

J’ai trouvé ce livre très intéressant avec une idée de départ très bonne. C’est avec plaisir que l’on se laisse happer et bouleverser par la thématique choquante de ce récit. S’il s’agit d’un livre pour adolescents, il sort toutefois des normes en nous proposant un mélange entre drame et thriller des plus macabres. 

Le roman est structuré en trois parties de telle sorte que l’auteure passe par le passé d’Alice, par son présent et voyage dans son avenir. C’est assez déroutant au début car chaque partie est ponctuée par un changement d’identité de l’héroïne, ce qui donne une impression de trois récits distincts avec des personnages changeants, des périodes différentes, etc. 

Malgré les événements vécus par Alice, la protagoniste, Anne Cassidy a su créer un personnage réellement torturé à la psychologie réellement complexe. Au début du roman, on ne connait pas vraiment l’héroïne, ce qui installe une certaine distance entre elle et le lecteur. Petit à petit, l‘humeur et les questionnements d’Alice sont de mieux en mieux retranscrits et l’on ressent presque ce qu’elle vit comme s’il s’agissait de notre propre histoire. Si nous sommes plein de compassions pour les personnages principaux, ce n’est pas forcément le cas en  ce qui concerne les personnages secondaires que j’ai trouvé moins complexes et détaillés. J’ai parfois même ressenti du mépris, de l’exaspération à leur égard. 

L’Affaire Jennifer Jones est un roman dont on ne ressort pas indemne, un roman sur la rédemption. Est-il possible de pardonner à quelqu’un qui aurait commis le pire ? Une lecture que je conseille aux adolescents qui ont déjà une certaine maturité pour découvrir cette histoire à la fois sombre et émouvante.

WouJy

Fan de jeux vidéo depuis mon enfance, j'ai eu l'occasion de jouer à énormément de licences, des plus connues aux moins connues. J'aime également la musique, le cinéma, le dessin et la photographie.

Laisser un commentaire

Scroll Up