[Test] Les Sims 4 : Loups-Garous : gare à la pleine lune !

Cinq ans après l’arrivée des vampires dans Les Sims 4, la licence d’EA accueille enfin leurs ennemis ancestraux : les loups-garous ! Sorti il y a quelques jours seulement sur PC et Mac, ce tout dernier pack apporte de nouveaux éléments de gameplay et de personnalisation. Mais une question se pose tout de même : Les Sims 4 : Loups-Garous en vaut-il vraiment la peine ou s’agit-il d’un énième pack à l’utilité discutable ?

Créer un loup

Comme pour chaque nouvelle extension, Maxis nous propose toute une série de nouveaux éléments dans le mode CUS (Créer un Sims), et la personnalisation des lycanthropes est bel et bien au rendez-vous, des oreilles jusqu’aux pattes en passant par le museau et la fourrure. Notons également le retour de la roulette de couleurs qui permet d’ajouter un pelage ou des détails aux couleurs originales grâce aux pinceaux, motifs ou pochoirs. Vous souhaitez créer une créature sans vêtements ou un loup au pelage rose fluo ? Tout est possible dans ce nouvel add-on, à l’exception d’une chose : les traits des loups-garous ne sont pas du tout effrayants, et c’est vrai que ça pourrait en déranger plus d’un.

En ce qui concerne les vêtements, on retrouve quelques hauts et bas, ainsi que des marques pour le visage. Cependant, il n’y a pas énormément d’ajouts, notamment pour les sims masculins qui sont encore une fois mis de côté et dont le peu de nouveautés se retrouvent également chez les femmes. Il n’y a que peu d’accessoires, de maquillages ou encore de chapeaux, et je n’ai pas trouvé de nouveau trait de caractère. Une nouvelle aspiration fait tout de même son entrée (et une fois terminée, elle donne accès à quatre autres nouvelles aspirations).

Une vie de lycanthrope

Si le mode construction n’est que peu fourni avec des objets décoratifs comme des lampes et des plantes, le gameplay l’est davantage. Après une morsure, la transformation en loup-garou se fait plutôt rapidement, en comparaison avec les vampires, et les loups ne sont pas capable de se maîtriser dès le début. Ils se transforment lors de la pleine lune ou lorsque leur jauge de fureur est remplie, grâce à certaines actions précises. Il faudra alors acquérir une faculté spécifique pour pouvoir se transformer à volonté.

La ville de Moonwood Mill, ancienne ville industrielle autrefois rythmée par l’agitation d’une scierie, est désormais entourée d’une nature sauvage où se terre une communauté recluse de loups-garous aux coutumes magiques. Cette communauté se subdivise en deux meutes, “Le collectif de la lune” et “Les crocs sauvages”, aux différentes aspirations. Pour les rejoindre, il vous faudra réussir trois épreuves, ce qui est particulièrement appréciable car on ne peut pas les rejoindre directement comme les groupes. Les membres de ces deux meutes auront l’occasion de monter en grade en remplissant des objectifs.

Les Sims 4 : Loups-Garous ne révolutionne pas l’expérience du jeu, mais il est plutôt intéressant pour un simple plack de jeu. Il rappelle évidemment Les Sims 4 : Vampires sur bien des points, mais il parvient sans peine à s’en démarquer par un gameplay inédit et des éléments de personnalisation supplémentaires. Espérons tout de même que le prochain pack ne se fera pas trop attendre, car le contenu de celui-ci ne sera pas certainement pas suffisant pour patienter indéfiniment.

Les Sims 4 : Loups-Garous (Extension)

19,99€
7

Note globale

7.0/10

On aime

  • Une infinité de personnalisations
  • Les meutes et épreuves pour y entrer
  • La transformation non contrôlable
  • De nouvelles aspirations
  • L'ambiance de Moonwood Mill

On aime moins

  • Seulement 5 terrains dans la ville
  • Peu de vêtements et d'objets
  • Un peu répétitif
  • Encore un pack de jeu

Je rédige essentiellement des articles sur les mangas, les jeux vidéo et les séries. Au niveau des mangas, je lis un peu de tout et concernant les jeux vidéo, j'aime les jeux cozy et de gestion (Stardew Valley, Life is strange, Les Sims, Anno 1800) mais aussi les jeux comme Pokémon, Assassin's Creed, Minecraft,...

Laisser un commentaire