[Chronique] Dans les yeux de Lya, tome 1 : En quête de vérité (BD)

Cunha & Carbone – Dupuis (2019) – 64 pages – BD & Drame

12,50€ sur Amazon

À la veille de ses 17 ans, Lya se fait renverser par un chauffard qui prend la fuite, la laissant pour morte. Elle survivra mais devra rester en fauteuil roulant toute sa vie. Quatre années plus tard, elle termine son DUT Carrières juridiques et décroche un stage dans le cabinet d’avocats le plus prestigieux de la ville, celui du célèbre et médiatique maître Martin de Villegan. Son stage n’a pas été choisi par hasard, bien au contraire. C’est ce même cabinet qui a réglé son cas des années auparavant. Ses parents ne lui en ont rien dit mais elle a découvert qu’ils avaient été achetés pour éviter des poursuites juridiques. Bien décidée à retrouver celui qui l’a renversée et à lui faire payer, elle va se mettre en quête du dossier. Un jeu dangereux commence alors et sa soif de vengeance ne sera pas sans conséquences…

Mon avis

J’ai découvert Dans les yeux de Lya dans le Journal Spirou que je vous conseille vivement si vous souhaitez découvrir les parutions des éditions Dupuis avant leur sortie officielle. En plus, si vous ne le saviez pas, Carbone est également la scénariste de La Boîte à Musique dont je vous ai déjà parlé dans un article et que j’avais particulièrement apprécié. C’est donc les yeux fermés que j’ai commencé cette bande-dessinée.

Lya est paraplégique depuis un grave accident dont elle a été victime la veille de ses 17 ans. Elle aurait pu éviter de se retrouver en fauteuil roulant si la personne qui l’avait renversée avait appelé les secours au lieu de s’enfuir. Suite à la découverte d’un arrangement passé entre ses parents et l’avocat du conducteur, Lya va mener sa propre enquête et tout mettre en œuvre pour connaître le nom de celui ou de celle qui est responsable de son handicap.

J’ai trouvé le synopsis très intéressant, et il est rare de rencontrer un personnage principal paraplégique dans une bande-dessinée. Malgré son accident, Lya est devenue une jeune femme heureuse débordant d’optimisme et d’enthousiasme, et l’équipe ne tombe pas dans le sentimentalisme. Loin d’être entravée par son fauteuil roulant, notre héroïne au tempérament fort n’hésite pas à faire appel à ses amis pour l’épauler dans sa recherche. Je me suis beaucoup attachée à Lya même si, au terme de ce premier tome, son passé reste assez flou à mes yeux et plusieurs questions sont toujours en suspens dans ma tête. Pourquoi n’en veut-elle pas à ses parents, par exemple ?

Côté illustrations, Cunha a un style haut en couleurs qui appuie le côté léger et optimiste de l’album. Les personnages sont représentés par des formes angulaires et le style général me rappelle un peu les cartoons. C’est assez surprenant de prime abord, mais on s’y habitue très vite et je me suis plus d’une fois surprise à admirer l’un ou l’autre dessin sous toutes ses coutures.

Malgré un scénario passionnant et un esthétisme très réussi, ce premier tome s’est conclu de façon trop rapide à mon goût. Le mystère est encore loin d’être résolu, et les choses n’ont que très peu avancé. Je suis malheureusement restée sur ma faim, et l’attente du second tome et des suivants risque d’être longue.

Si vous cherchez une bande-dessinée à l’intrigue bien ficelée, aux personnages attachants et aux planches hautes en couleur, Dans les yeux de Lya vous plaira sans nul doute. Je vous conseille donc de vous plonger dans cette histoire au plus vite !

« J’ai adoré »

Merci aux éditions Dupuis de m’avoir permis de découvrir cette histoire.

Laisser un commentaire