[Chronique] Eliza et ses monstres de Francesca Zappia

Eliza et ses monstres

Francesca Zappia – Éditions Robert Laffont (2018) – 398 pages – Contemporain

18,50€ sur Amazon

Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fille timide, intelligente, un peu étrange et… qui n’a pas d’amis.
Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de La Mer infernale, un webcomic extrêmement populaire.

Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, son alter ego est une véritable star.
Mais Eliza ne peut s’imaginer aimer le monde réel plus qu’elle n’aime sa communauté numérique.
Puis, un jour, Wallace Warland arrive dans son lycée et Eliza va vite se demander si la vie ne mérite pas d’être vécue hors ligne…

Mon avis

J’ai terminé Eliza et ses monstres depuis un moment déjà (je m’étais ruée dessus au moment de sa sortie), mais je n’avais pas encore réussi à mettre les mots sur ce que je ressentais suite à la lecture de cette magnifique histoire. Je ne vais pas passer par quatre chemins, et je vous l’annonce directement : c’est un coup de cœur 

Je pense que le gros point positif de cette histoire, c’est son personnage principal, Eliza. Je me suis totalement identifiée à elle (comme beaucoup de lecteurs, j’ai l’impression), et ce pour une raison toute simple : elle n’est pas parfaite en tous points comme souvent dans les romans young adult. Francesca Zappia met en scène une héroïne simple et loyale, mais qui peut tout de même se montrer à la limite de l’insensibilité. Eliza est loin d’être la fille la plus populaire du lycée, mais ce sont ses défauts et ses qualités qui la rendent aussi attachante aux yeux du lecteur. Je me suis tellement reconnue en elle que j’ai eu l’impression d’être directement plongée dans son quotidien, et non d’être en train de le lire.

Mais Eliza et ses monstres ne m’aurait pas autant marqué sans Wallace, le second pilier du roman. C’est un personnage subtil et complexe aux nombreux secrets. Sa douceur, sa gentillesse et sa dévotion m’ont beaucoup touchée, et son histoire vaut vraiment la peine d’être découverte. Francesca Zappia aborde plusieurs sujets importants à travers lui, mais je ne vous en dirai pas plus afin de ne pas vous gâcher la lecture. Point positif : j’ai trouvé la relation Eliza/Wallace vraiment mignonne, et leurs échanges m’ont beaucoup fait sourire. Je tenais à le souligner, car c’est rare que j’aime une romance à ce point.

Eliza et ses monstres - Comic

Ce livre est un condensé de thématiques fortes : harcèlement scolaire, deuil, isolement, anxiété, passion, courage, envie de réaliser ses rêves, etc. Tous ces sujets réunis ont déclenché en moi un flot d’émotions : j’ai ris, j’ai eu les larmes aux yeux, j’ai eu envie de prendre les personnages dans mes bras (et de les étrangler, parfois)… Francesca Zappia réussi, à travers son roman, à véhiculer un discours plein de sagesse et d’espoir.

Je terminerai cette chronique par deux choses qui m’ont, encore une fois, beaucoup plu. Premièrement, la créativité d’Eliza est mise en avant dans l’entièreté du roman. De nombreux dessins, extraits de son webcomics, échanges virtuels, etc. sont inclus parmi les différents chapitres, ce qui donne du relief supplémentaire non négligeable à l’histoire. Deuxièmement, j’ai beaucoup apprécié les nombreuses références à la pop culture (Harry Potter, par exemple) qui encrent les personnages dans un univers bien réel et les rendent encore plus attachants.

Je n’ai désormais qu’une seule envie : découvrir Je t’ai rêvé, le premier roman de l’auteure qui m’attend déjà dans ma PAL !

« Coup de cœur ! »

Émilie

Je suis passionnée de lecture, jeux vidéo, cinéma et séries TV. Je m'intéresse depuis peu à tout ce qui touche à la papeterie et à la vidéo. J'aime découvrir de nouvelles choses !

Laisser un commentaire

Scroll Up