[Chroniques] Nos âmes jumelles, rebelles et plurielles


Samantha Bailly – Éditions Rageot (2015-2017) – Contemporain & Jeunesse

L’une est blonde, l’autre brune. L’une solaire et populaire, l’autre timide et solitaire. Sonia dite Yuna écrit pour une association, Trames, qui publie un fanzine. Elle y rencontre Lou-Tiamat, qui s’affirme dans l’art du dessin suite au divorce brutal de ses parents. Leur amitié virtuelle se double d’échanges sur leurs créations et leur vie affective. Jusqu’au jour où les deux jeunes filles se rencontrent un week-end autour d’un projet…

Mon avis

Étant donné que j’ai terminé cette saga ce mois-ci avec Nos âmes plurielles, j’ai décidé de ne faire qu’un seul article qui rassemblerait mes chroniques des trois tomes. J’espère que ce format vous plaira, et qu’il ne sera pas trop long 🙂

Nos âmes jumelles

J’ai découvert ce livre dans la bibliothèque de ma sœur (qui ne l’avait pas encore lu) et il avait tout pour me plaire, notamment son synopsis : deux jeunes filles qui se rencontrent sur internet à travers leur passion : le dessin et l’écriture. Je suis moi-même une personne assez créative qui aime beaucoup laisser libre court à son imagination, je n’ai donc pas hésité longtemps avant de me plonger dans cette histoire qui fut beaucoup trop courte à mon goût.

Le roman fait environs 300 pages et je ne les ai pas vues passer. Je l’ai terminé en à peine deux jours alors que j’étais en pleine panne de lecture. La plume de Samantha Bailly (que je découvrais pour la première fois avec cette histoire) est fluide et très agréable. J’ai été emportée tout au long de ma lecture, plus moyen de lâcher mon roman !

Sonia et Lou sont deux personnages en qui j’ai pu, alternativement, me retrouver. J’ai été très portée sur les rencontres sur Internet lorsque j’étais plus jeune. Je tiens des blogs littéraires depuis environs 5 ans et écrire est devenu une passion, tout comme Sonia. Néanmoins, je reste assez timide et parfois peu sûre de moi, tout comme Lou. Ces deux personnages, ces deux âmes ont su m’émouvoir et m’emporter avec elles dans leurs aventures.

Je regrette tout de même que nous suivions nos deux héroïnes sur une période si longue et à la fois si courte. Il se déroule sur une période d’un an mais les chapitre sont équivalents à un mois de leur vie. Nous retrouvons donc alternativement Sonia et Lou en janvier, février, mars, etc. C’était parfois assez difficile de suivre leur évolution car tout allait beaucoup trop vite.

Une belle histoire d’amitié qui ne fait que commencer et qui m’a surtout apporté beaucoup de nostalgie.

Nos âmes rebelles

Après le premier tome, je ne pouvais pas attendre pour enchaîner sur celui-ci. Malheureusement, je ne l’avais pas chez moi et pas moyen de me rendre en librairie pour l’acheter. Je l’ai donc téléchargé en ebook et directement commencé (c’est très rare que j’enchaîne deux livres d’une même saga).

Je l’ai encore plus aimé que le premier, surtout parce que les personnages se rapprochent de plus en plus de moi en termes d’âge. Elles préparent leur bac et ont hâte d’avoir leur diplôme pour enfin être indépendante. Cette période de ma vie n’est pas si loin que cela et je m’en rappelle comme si c’était hier, c’est pourquoi ce tome m’a davantage touchée que Nos âmes jumelles.

La plume de Samantha Bailly est toujours aussi belle, je l’apprécie de plus en plus. Elle arrive à nous transmettre les émotions et les tracas de ses personnages à merveille, et ses histoires sont si addictives ! Même s’il n’y a pas de véritable intrigue qui nous pousse à tourner les pages encore et encore pour connaître le fin mot de l’histoire, je n’avais qu’une seule envie : avancer dans l’histoire, être encore un peu aux côtés de Sonia et Lou, ne fut-ce que pour quelques pages.

Encore une fois, c’est un tome qui rappellera énormément de souvenirs aux plus âgés et qui saura fournir beaucoup de conseils aux plus jeunes. J’ai adoré, et une fois la dernière page tournée, je ne pensais plus qu’à une chose : lire le troisième tome, découvrir la conclusion de cette saga.

Nos âmes plurielles

Malheureusement, j’ai dû attendre un moment avant de pouvoir me procurer ce troisième et dernier tome. C’est finalement grâce au site NetGalley que j’ai enfin pu le découvrir. Coup de cœur pour ce roman !

Nous retrouvons Lou et Sonia juste après les événements du second tome. Elles vivent en colocation sur Paris et vont chacune commencer la formation de leurs rêves. Les thématiques abordées sont plus matures que celles des deux précédents tomes et sont celles qui me touchent actuellement. J’ai particulièrement apprécié de lire un roman sur le doute lié au choix d’orientation. Je ne suis pas convaincue du mien et je me suis beaucoup retrouvée dans le personnage concerné.

Durant toute cette saga, j’ai beaucoup admiré la complémentarité de Sonia et Lou, leur amitié fusionnelle plus forte que tout. Même si dans le premier tome nous savions déjà qu’elles réussiraient à publier leur BD dix ans plus tard, cela ne m’a pas empêché d’apprécier la lecture des autres tomes, bien au contraire. Nous suivons leur évolution sur trois ans, et quelle belle évolution !

Un troisième tome qui conclut la saga avec brio. Je vous la recommande, que vous soyez adolescent ou adulte. Samantha Bailly ne prend pas le lecteur pour un idiot, elle dépeint la vraie vie avec ses joies comme ses difficultés, et c’est ce qui m’a énormément plu. J’ai vraiment hâte de me plonger dans ses autres univers, notamment celui des Stagiaires que je compte commencer prochainement.

En plus de cela, j’ai récemment découvert la chaîne YouTube de Samantha Bailly sur laquelle elle parle principalement d’écriture. Je vous invite à vous y rentre car elle est une véritable source d’inspiration.

Crédits : l’image à la une provient de la page Facebook de Samantha Bailly

Émilie

Je suis passionnée de lecture, jeux vidéo, cinéma et séries TV. Je m'intéresse depuis peu à tout ce qui touche à la papeterie et à la vidéo. J'aime découvrir de nouvelles choses !

Laisser un commentaire

Scroll Up