La sélection de la semaine – 23 octobre 2017

Salut ! 

On se retrouve pour une nouvelle sélection de la semaine. Tout comme la semaine passée et comme les prochaines, nous vous présentons un livre, un jeu, un film, une série et une musique qui nous ont marqués 🙂

Le livre de la semaine :

A Good Girl

Lumen (2017) – 15€ – 372 pages – Jeunesse & Thriller

Ses amis la pensent parfaite, et pourtant…
Ce qu’il faut savoir sur Riley Stone :

1. Riley Stone est la perfection incarnée (Demandez autour de vous.)
2. Elle a un faible pour son prof de franc¸ais, Alex Belrose. (Qu’elle soupçonne ne pas être indifférent à son charme.)
3. La vie entière de Riley est déjà planifiée. (Ce n’est pas négociable.)
4. Elle a toujours su préserver ses petits secrets. (Toujours.)
5. Riley est persuadée que sa vie est sur la bonne voie. (Et rien ne pourra y changer quoi que ce soit.)
6. Elle n’a rien d’une adolescente ordinaire. (Et ne s’en cache d’ailleurs absolument pas.)
7. Les petits jeux, ce n’est pas vraiment son truc. (Mais s’il faut s’y prêter, elle gagne toujours.)
L’un de ces jeux est sur le point de commencer, elle le sent… Sauf que Riley a un plan. Et elle compte bien l’emporter. Car elle ne perd jamais.

Entre Pretty Little Liars et Gone Girl, un roman percutant sur une fille parfaite (ou presque), prête à tout – absolument tout – pour s’assurer que c¸a ne change pas.

Pourquoi avoir choisi ce livre ?

Il s’agit de l’une de mes lectures en cours, et même si je n’en ai pas lu grand chose pour le moment, j’adore. Le style d’écriture est très agréable, ce qui rend la lecture fluide et rapide. Je n’ai pas encore d’attachement pour les personnages, mais je n’en suis qu’au début, et je trouve que les choix de l’auteur sont assez intéressants. J’espère pouvoir le terminer très vite et vous en parler davantage dans une chronique. À suivre !

 

Le jeu de la semaine :

Dragon Age : Inquisition

Dragon Age

PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One (2014) – 12,99€ – 18 ans et plus – RPG

Dragon Age: Inquisition prend place en Thédas, le monde fantastique dans lequel les deux jeux précédents se déroulaient. Le jeu couvre un territoire géographique plus grand que ses prédécesseurs, avec une carte décrite comme quatre à cinq fois la taille de Férelden. Les développeurs ont annoncé que cet épisode serait probablement plus « français » (le jeu est centré sur la terre d’Orlaïs qui est inspirée de la France). À la suite des événements décrits dans le roman Dragon Age: Asunder, une guerre civile éclate en Orlaïs entre les loyalistes du parti au pouvoir (fidèles à l’impératrice) et une puissante faction noble dirigée par le cousin de celle-ci. Simultanément, le Cercle des Mages s’est révolté à la suite des événements de Dragon Age 2, et l’Ordre des Templiers a fait sécession de la Chantrie afin de mener sa propre guerre civile contre les mages.

Pourquoi avoir choisi ce jeu ?

Dragon Age : Inquisition est mon jeu du moment. Je l’ai acquis très récemment, et je ne m’en lasse pas. Les quêtes sont nombreuses, l’histoire est prenante, on a sans cesse envie d’avancer, jouer encore et encore. En plus de posséder des graphismes très beaux pour un titre qui date d’il y a trois ans, ce jeu est riche et je pense qu’il me permettra de passer de longues heures dans cet univers fantastique.

Je ne suis pas un grand fan d’open-world ou de RPG, même si The Elders Scrolls V : Skyrim avait réussi à me surprendre. En ce qui concerne Dragon Age : Inquisition, je n’y ai pas beaucoup joué mais rien qu’en le regardant, j’ai été conquis aussi bien graphiquement que par son gameplay. Le jeu est riche en contenus et les environnements plus diversifiés les uns que les autres vous permettront de ne jamais vous ennuyer.

 

Le film de la semaine :

Hunger Games

Gary Ross (2012) – 2h22 – Drame & Science-Fiction

Chaque année, dans les ruines de ce qui était autrefois l’Amérique du Nord, le Capitole, l’impitoyable capitale de la nation de Panem, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille – les « Tributs » – concourir aux Hunger Games. A la fois sanction contre la population pour s’être rebellée et stratégie d’intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent s’affronter jusqu’à la mort. L’unique survivant est déclaré vainqueur. La jeune Katniss, 16 ans, se porte volontaire pour prendre la place de sa jeune sœur dans la compétition. Elle se retrouve face à des adversaires surentraînés qui se sont préparés toute leur vie. Elle a pour seuls atouts son instinct et un mentor, Haymitch Abernathy, qui gagna les Hunger Games il y a des années mais n’est plus désormais qu’une épave alcoolique. Pour espérer pouvoir revenir un jour chez elle, Katniss va devoir, une fois dans l’arène, faire des choix impossibles entre la survie et son humanité, entre la vie et l’amour…

Pourquoi avoir choisi ce film ?

J’ai découvert la saga Hunger Games par le biais des romans de Suzanne Collins, et seulement après au cinéma. Je trouve ce premier opus assez réussi, l’ambiance sombre est particulièrement bien retranscrite. Aux côtés de Katniss, on découvre l’ampleur qu’ont les Hunger Games sur la société, l’aspect de la rébellion et l’image d’une figure forte représentante d’un groupe.

J’ai regardé le second Hunger Games avant de voir le premier et même si je l’avais bien aimé, le premier est beaucoup plus impactant : il montre beaucoup plus de choses que le deuxième, et je l’ai trouvé plus violent. J’ai également aimé le fait que le film mette surtout l’accent sur l’ambiance, et non sur les dialogues : Katniss est seule et tente de survivre.

 

La série de la semaine :

The Big Bang Theory

Chuck Lorre & Bill Prady (2007) – 11 saisons – 22 minutes – Comédie

Leonard Hofstadter et Sheldon Cooper vivent en colocation à Pasadena, ville de l’agglomération de Los Angeles. Ce sont tous deux des physiciens surdoués, « geeks » de surcroît. C’est d’ailleurs autour de cela qu’est axée la majeure partie comique de la série. Ils partagent quasiment tout leur temps libre avec leurs deux amis Howard Wolowitz et Rajesh Koothrappali pour jouer à des jeux vidéo comme Halo, organiser un marathon de la saga Star Wars, jouer à des jeux de société ou de rôles comme le Boggle klingon, Donjons et Dragons, voire discuter de théories scientifiques très complexes.

Leur univers routinier est perturbé lorsqu’une jolie jeune femme, Penny, s’installe dans l’appartement d’en face. Leonard a immédiatement des vues sur elle et va tout faire pour la séduire ainsi que l’intégrer au groupe et à son univers, auquel elle ne connaît rien.

Pourquoi avoir choisi cette série ?

Chaque année, j’attends avec impatience le retour de The Big Bang Theory. Cela fait très longtemps que je suis cette série, et même si elle a connu quelques bas, je ne m’en lasse pas. Le début de cette saison rattrape les deux dernières qui étaient un peu plus molles en termes d’humour geek, selon moi. J’espère que la suite ne me décevra pas, mais quoi qu’il en soit, je vous conseille vivement de la commencer si ce n’est pas encore fait.

Cette série est certainement celle que je regarde le plus souvent. Pour l’instant, ce début de saison 11 est très drôle, malgré le fait que le type d’humour ait changé, mettant désormais plus l’accent sur le relationnel que sur l’aspect geek. Les épisodes sont courts, et on en demande toujours plus !

 

La musique de la semaine :

Doctor Pressure

 

Mylo VS. Miami Sound Machine (2005) – Destroy Rock and Roll – 3min54 – House & Electro

 

Pourquoi avoir choisi cette musique ?

Je me souviens avoir entendu cette musique pour la première fois sur MTV. Je l’écoutais en boucle, alors qu’à l’époque je n’aimais pas particulièrement la house. Le rythme est entraînant et donne envie de bouger, c’est pourquoi j’avais envie de vous la partager cette semaine !

 

Nous espérons que cela vous aura plu 🙂
À la semaine prochaine pour la sélection suivante !

DailyMulti

DailyMulti est un site web sur lequel vous retrouverez des articles concernant l'actualité et la culture geek : littérature, jeux vidéo, cinéma, séries, etc.

Laisser un commentaire

Scroll Up