[Chronique] Carrie de Stephen King

Vous n’êtes probablement pas sans savoir qu’une adaptation cinématographique de ce roman est sortie dans les salles il y a quelques années. On y retrouve Chloë Grace Moretz dans le rôle de la jeune Carrie. C’est en partie grâce à cette adaptation que je me suis enfin lancée dans la découverte du roman et donc, de l’auteur car il s’agit de mon tout premier Stephen King. 

Stephen King – Éditions Le Livre de Poche (2013) – 282 pages – Horreur & Thriller

Carrie White, dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, vit un calvaire : elle est victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu’elle le maîtrise encore avec difficulté… Un jour, cependant, la chance paraît lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l’aimer, l’invite au bal de printemps de l’école. Une marque d’attention qu’elle n’aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d’un renouveau…

Mon avis

Le livre est assez court : on suit Carrie dans un laps de temps très réduit. Il est ainsi divisé en trois parties: « le jeu du sang », « le bal » et « épaves ». Des extraits viennent également agrémenter notre lecture, ajouter des détails à l’histoire si tragique de la pauvre Carrie White. S’ils ont intéressants (parfois ennuyants), il aurait été utile de les distinguer du reste du récit. Ici, ils sont simplement insérés dans l’histoire sans la moindre précision et coupent bien souvent notre élan dans la lecture. J’ai dû relire deux fois certains paragraphes pour bien tout comprendre à cause des extraits qui « cassent » le récit. Comme je le précisais, l’histoire est courte ce qui implique très peu de descriptions. Point positif ? Point négatif ? Je dirais les deux. L’histoire avance vite mais j’aurais aimé plus de précisions sur certains passages.

En ce qui concerne les scènes d’action, elles sont tellement bien décrites que l’on se croirait presque dans l’histoire aux côtés de Carrie. C’est l’un des principaux points positifs que j’ai pu relever dans le style de Stephen King. Il ne lésine pas sur les descriptions des scènes « d’épouvante » ! La psychologie des personnages est, elle aussi, bien décrite et particulièrement mise en avant. Carrie est un personnage compliqué, tourmenté et parfois même effrayant. Je n’arrivais pas toujours la cerner. À certains moments, je compatissais, j’avais de la peine pour elle tandis qu’à d’autres je ne pouvais pas m’empêcher de la trouver agaçante, blessante avec les personnes qui tentaient de l’aider.

Pour ce qui est des autres personnages, je ne me suis attachée à presque aucun d’entre eux. Chris est une fille pourrie gâtée par son père, je l’ai trouvée détestable et manipulatrice. Quant à Billy et compagnie,  ils ne sont que les marionnettes de cette dernière (ou du moins, on le croit jusqu’à la fin). La mère de Carrie n’agit tout simplement pas comme devrait agir une mère. Elle l’empêche de faire tellement de choses que Carrie se trouve être totalement différente des personnes qui l’entourent. Elle est victime du fanatisme obsessionnel de sa mère alors que tout ce qu’elle désire, c’est être normale et avoir des amis.

Ce livre est moins effrayant que je ne le pensais (on qualifie souvent Stephen King de « maître de l’horreur ») même si certains passages nous donnent parfois des frissons. On se rend compte, la plupart du temps, que ce sont les victimes qui deviennent les pires personnes simplement. Les moqueries que l’on trouve anodines au début peuvent prendre une ampleur très importante. Même si le fait d’avoir regardé la bande-annonce du film m’a révélé une bonne partie de l’histoire, j’ai pris plaisir à découvrir l’auteur avec son premier roman et ce ne sera certainement pas mon dernier Stephen King !

Émilie

Je suis passionnée de lecture, jeux vidéo, cinéma et séries TV. Je m'intéresse depuis peu à tout ce qui touche à la papeterie et à la vidéo. Mes fictions favorites sont Harry Potter, Game of Thrones et Le Monde de Charlie. J'aime découvrir de nouvelles choses !

Laisser un commentaire

Scroll Up