[Chronique] The Hate U Give de Angie Thomas

Angie Thomas – Nathan (2018) – 488 pages – Jeunesse & Contemporain

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

Mon avis

Ce roman a fait beaucoup de bruit sur la blogosphère anglophone, et j’ai été ravie d’apprendre qu’il allait être traduit. Je ne sais même pas par où commencer tellement cette histoire m’a bouleversée.

La réalité décrite dans The Hate U Give est terrible et remplie de violence. Nous suivons Starr, une jeune fille afro-américaine de 16 ans qui vit dans un quartier où la guerre des gangs est le quotidien des habitants. Un jour, elle voit Khalil, son meilleur ami d’enfance, se faire tuer sous ses yeux par un policier blanc. Je ne vous en dirai pas plus car c’est le genre d’histoire qu’il faut découvrir par soi-même, une histoire encore plus percutante lorsqu’on ignore de quoi elle va traiter.

Je trouve des tonnes de points positifs à ce livre, mais l’une de ses forces principales réside dans son personnage principal. Starr n’est pas le personnage cliché, parfait, lisse. Elle a vécu des choses terribles et malgré l’événement le plus traumatisant de sa vie, elle se relève et ne désire qu’une seule chose : se battre pour Khalil. Elle doute, elle hésite, elle se pose les bonnes questions, ce qui fait d’elle une sorte de pilier central entre le ghetto et la banlieue. À travers Starr, Angie Thomas aborde des sujets extrêmement importants pour les jeunes : le racisme, la violence, l’amitié, le deuil… Si j’ai eu un peu de mal à me projeter dans cette histoire au début car ce sont des thématiques dans lesquelles je ne me retrouve pas toujours, les dialogues et les descriptions amenées par l’auteure m’ont vraiment permis de me plonger dans son roman.

The Hate U Give m’a ouvert les yeux sur beaucoup de choses. Les émotions qui ressortent de ce livre sont très fortes, l’histoire est poignante et tristement importante. Dès les premières pages, un sentiment d’angoisse est né en moi, et il grandissait au fur et à mesure que je les tournais. Je ne pouvais plus sortir de ma lecture et c’était assez impressionnant.

Un roman qui aborde à merveille les thématiques de la justice et de l’inégalité. L’histoire se déroule aux États-Unis, mais je pense que tout le monde devrait la découvrir pour la justesse des propos de l’auteure. Un coup de cœur qui aura su marquer mon début d’année 2018 !

« Coup de cœur ! »

Merci aux éditions Nathan de m’avoir permis de découvrir ce roman.

Émilie

Je suis passionnée de lecture, jeux vidéo, cinéma et séries TV. Je m'intéresse depuis peu à tout ce qui touche à la papeterie et à la vidéo. J'aime découvrir de nouvelles choses !

Laisser un commentaire

Scroll Up