[Chronique] ReMade, tome 1 d’Alex Scarrow

ReMade

Alex Scarrow – Éditions Casterman (2017) – 446 pages – Science-fiction & Jeunesse

Un virus foudroyant attaque partout dans le monde sans qu’on puisse le stopper . En moins d’une semaine, l’humanité tout entière est menacée . Prévenus par leur père vivant à New York, Léo , 17 ans, sa petite sœur Grace et leur mère quittent Londres au plus vite pour échapper à la propagation de la maladie . Mais le virus est déjà là, se répandant par spores et infectant les passagers du train où ils se trouvent. Leur fuite est de plus en plus périlleuse . À mesure que les jours passent, le virus devient de plus en plus intelligent. Réussissant à tromper la vigilance des survivants en prenant la forme d’animaux, et sans doute bientôt de l’être humain lui-même…

Mon avis

Avant de commencer ce roman, je ne connaissais Alex Scarrow que de nom car je n’ai pas eu la chance de lire sa saga Time Riders. C’est donc avec ReMade que je découvre cet auteur, et quelle surprise ! Je ne m’attendais pas à me plonger dans un livre aussi prenant bien que la thématique me faisait très envie de base. Dans ce premier tome, la tension est constante, et l’envie d’en savoir plus tiraille le lecteur.

Pourtant, ce n’est pas la sensation que j’ai ressentie dès les premières pages. Il m’a fallu un moment avant d’être plongée dans l’histoire, environs une cinquantaine de pages. Je ne savais pas trop qu’en penser, et il ne me plaisait pas plus que cela. Une fois ces cinquante premières pages fastidieuses passées, l’action monte crescendo et impossible de lâcher mon livre ! J’étais littéralement immergée dans cette histoire effrayante de réalisme. Nous pourrions très bien nous réveiller et constater que le virus est bel et bien réel.

Mes passages favoris sont d’ailleurs ceux dans lesquels ce virus intelligent est décrit. Le style d’écriture de ces parties de l’histoire est totalement différent des autres parties, et c’est ce qui m’a le plus plu : avoir l’impression d’être dans une toute autre histoire. C’est également dans ce virus que réside toute l’originalité de ReMade, ainsi que ce qui différencie ce livre des autres du genre. J’avais un peu peur en me lançant dans celui-ci car j’ai déjà lu énormément de récits post-apocalyptiques mais il vaut vraiment le détour.

En plus de cela, les personnages présentés sont tous plus attachants les uns que les autres, et plus particulièrement Léo, et sa petite sœur Grace. J’ai eu plus d’une fois peur pour eux, peur de ce qui pourrait leur arriver, et autant vous dire que le lecteur n’est pas épargné dans ce récit : certains passages, certaines morts, sont vraiment choquants. Je suis plus d’une fois restée bouche bée face aux événements qui se déroulent dans le roman d’Alex Scarrow.

On ne s’ennuie pas une seule seconde dans ce roman ! Ici, pas de descriptions de plusieurs kilomètres, non, on est plongés directement dans l’histoire, ce qui va plutôt bien avec le style post-apocalyptique, je trouve. Un univers bien flippant que j’ai hâte de retrouver dans le second tome.

4 sur 5

« On a adoré »

Merci aux éditions Casterman de m’avoir permis de découvrir ce roman.

Émilie

Je suis passionnée de lecture, jeux vidéo, cinéma et séries TV. Je m'intéresse depuis peu à tout ce qui touche à la papeterie et à la vidéo. J'aime découvrir de nouvelles choses !

2 pensées sur “[Chronique] ReMade, tome 1 d’Alex Scarrow

  • 12 janvier 2018 à 9 h 35 min
    Permalink

    je ne lis pas souvent de ce style de livres. Mais comme toi, j’ai été époustouflé par cette lecture!!! Si jamais tu es curieuse, il y a le résumé du tome 2 dans mon calendrier de parution 😉

    Répondre
    • 12 janvier 2018 à 11 h 32 min
      Permalink

      Je viens d’aller voir, et ça a l’air intéressant 🙂
      Bonne idée le calendrier des parutions, en tout cas !

      Répondre

Laisser un commentaire

Scroll Up