[Chronique] Moon Brothers de Sarah Crossan

moon brothers de sarah crossan

Sarah Crossan – Éditions Rageot (2019) –  373 pages – Jeunesse & Drame

15,90€ sur Amazon

Joe Moon a dix-sept ans. Il vient de quitter New York pour aller vivre un temps au Texas. Son frère aîné, Ed, est en prison là-bas. Jugé coupable du meurtre d’un policier, il attend son exécution dans le couloir de la mort. Or, la date approche. Alors Joe veut être là, aider son frère à affronter ces dernières semaines. Car sinon, Ed sera tout seul. Mais voilà qu’un nouvel avocat reprend la défense du condamné… et il a l’air d’y croire. Joe osera-t-il espérer encore ?

Mon avis

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en commençant Moon Brothers, mais étant donné que j’avais adoré Inséparables de la même auteure, je me suis un peu lancée dedans les yeux fermés. Je n’ai pas parlé d’Inséparables en chronique sur le blog, mais vous pouvez retrouver mon (très) court avis dans mon bilan du mois d’août 2017. J’avais donc déjà un peu l’habitude de son écriture en vers libres et, comme la première fois, ça ne m’a pas du tout perturbée.

Comme d’habitude avec Sarah Crossan, c’est un roman qui traite d’un sujet extrêmement difficile : la peine de mort aux États-Unis. Mais l’histoire s’intéresse également à la manière dont ces deux frères font pour survivre et à la façon dont ils tentent de faire face à la situation. Je n’avais encore jamais lu de livre abordant ces différents sujets, encore moins en Young Adult, et j’en ressors bouleversée, émue et en colère à la fois.

Je trouve tout de même cela dommage qu’il m’ait fallu autant de temps avant de rentrer dans l’histoire. Certes, la mise en page en vers libre donne une certaine dynamique à la lecture, mais il m’a tout de même fallu un certain temps d’adaptation à ce format qui change de l’ordinaire. Malgré cela, une fois le début passé, je n’ai pas pu m’arrêter de le lire et je me suis beaucoup attachée aux personnages, en particulier à Joe que l’on suit dans sa volonté de défendre son frère à travers sa peine, ses doutes et ses espoirs.

Il s’agit sans nulle doute d’un roman à découvrir, d’une histoire émouvante et poignante dont on ne ressort pas indemne. Il a le mérite de faire réfléchir le lecteur, sur la prison en général mais également sur la peine de mort, certes abolie en France mais toujours d’actualité aux États-Unis. Je vous le conseille vivement.

« Coup de cœur ! »

Merci aux éditions Rageot de m’avoir permis de découvrir ce roman.

Un avant-goût

« Ça coûte à peu près quatre millions de dollars, une exécution. Huit fois plus que de garder quelqu’un toute sa vie en prison. Mais bon, c’est pas une raison de pas le faire, apparemment. Quand il s’agit de tuer, on trouve toujours l’argent. »

Je suis passionnée de lecture, jeux vidéo, cinéma et séries TV. Je m'intéresse depuis peu à tout ce qui touche à la papeterie et à la vidéo. J'aime découvrir de nouvelles choses !

Laisser un commentaire

Défiler vers le haut