[Chronique] La trilogie « Illuminae » de Jay Kristoff et Amie Kaufman

Illuminae - Saga

Amie Kaufman & Jay Kristoff – Éditions Casterman (2016-2018) – Science-fiction

Tome 1 : 19,90€ sur Amazon – Tome 2 : 19,90€ sur Amazon – Tome 3 : 19,90€ sur Amazon

Ce matin de 2575, lorsque Kady quitte Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi, sa planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi — BeiTech. Obligée de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander. Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major. Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d’une façon étrange…

Mon avis

Dès sa sortie en VO, Illuminae a fait beaucoup de bruit, en particulier concernant sa mise en page. C’est d’ailleurs son format ludique et atypique qui m’a fait craquer pour le premier tome de cette trilogie. Ces livres ont une présentation très originale puisqu’ils ne sont constitués que de documents, d’affiches, de rapports, de plans, de discussions virtuelles, etc. Vous en avez sans doute déjà entendu beaucoup de bien partout sur la blogosphère, et mon avis ne sera pas différent de celui de l’unanimité : j’ai adoré !

Illuminae - Dossier

Dans cette trilogie, de nouveaux protagonistes font leur apparition dans chacun des tomes, et c’est pour mon plus grand bonheur que nous les retrouvons tous réunis dans Obsidio, le troisième et dernier opus. Kady, Ezra, Hanna, Nik, Asha et Rhys sont l’une des grandes forces de ces trois romans. C’est notamment grâce à eux qu’Illuminae, Gemina et Obsidio se complètement aussi bien, que ce soit au niveau de l’intrigue qu’au niveau des relations qui font le lien entre chacune histoire individuelle.

L’intrigue est haletante, malgré certaines longueurs (qui ne m’ont pas dérangée plus que cela). L’univers mis en place par Jay Kristoff et Amie Kaufman est extraordinaire et nous promet du suspense à couper le souffle. Il ne se passe d’ailleurs pas cent pages sans rebondissements à répétitions, sans révélations qui m’ont secouées. J’ai ri (merci AIDAN, l’intelligence artificielle psychopathe de l’histoire) j’ai pleuré, j’ai eu peur… Tout au long de ces presque 2000 pages, je me suis sentie totalement immergée dans l’histoire, en questionnement constant quant à la suite de l’histoire.

La saga Illuminae m’a founi tout ce que j’attendais d’elle en tant que lectrice amatrice de science-fiction : de l’humour, de la fiction, des frissons, du rêve… Je n’en ressors pas indemne, et je pense qu’elle fera partie de mes sagas préférées pendant un long moment.

Note littérature - 5

« Coup de cœur ! »

Un grand merci aux éditions Casterman pour l’envoi du troisième tome !

Laisser un commentaire